Nous travaillons sous le nom d'Akalmie Celsius, un collectif d'art de rue implanté à Marseille.

Dans notre travail, nous visons toutes sortes de lieux qui ne soient pas des théâtres (places publiques, jardins, salon de particuliers...) et qui soient propices à faire réagir nos proposition artistiques. Notre travail dans l'espace public s'articule autour du "théâtre de circonstances", comment un espace public devient théâtral rien qu'en le transformant légèrement.

Ce qui nous pousse à créer dans ces espaces, ce sont les rencontres avec les passants et les habitants de ces lieux. La nécessité de communication entre les usagers d’un même espace public n’a jamais été aussi prégnante. Le quotidien de nos vies, celui qui pousse au paroxysme l’individualisme et la norme nous incite à créer de nouvelles espérances. Nos projets sont tournés vers ce besoin « d’aller vers », de chercher artistiquement comment prendre la température d’un espace, d’un quartier, d’une assemblée. Notre naturel joueur reprend le dessus, avec les idées décalées qui germent dans l’émulsion artistique. Au croisement du théâtre, de la littérature, des arts de la rue et de l’engagement citoyen, on cherche, on écrit, on improvise. Il nous faut alors trouver la façon juste de se glisser à travers ces petits théâtres de tous les jours, avec discrétion mais avec poigne, tels des passeurs inspirés.

Sur l'autoroute Akalmie croise et décroise les degrés.

La création, l'art et la vie en partage​ dans les crevasses goudronnées, le long des lignes blanches, dans l'ombre des tunnels​ la route continue.

DEGRÉS DU MOMENT

DEGRÉS DE PASSAGE

L'ÉQUIPE ARTISTIQUE

L'ÉQUIPE ADMINISTRATIVE